L Accumulator Retraite d AXA


Par Eric Demy - le 27.09.2010 à 12:30

Les remous provoqués par l'adoption par le Parlement français de la loi sur les retraites - report de deux ans de l'âge légal de départ en retraite - a remis sous les feux de l'actualité la formule de l'épargne retraite individuelle.

Comme son nom l'indique, elle consiste en une épargne volontaire et libre de la part de chacun d'entre nous pour se constituer une retraite, en parallèle avec la retraite classique par répartition qui donne d'inquiétants signes d'épuisement.

Il est intéressant d'effectuer un petit tour en Allemagne et en Angleterre afin d'avoir une idée comparative des politiques menées par nos voisins.

En Allemagne, devant une population vieillissante et globalement en diminution - la population active devrait baisser de 23 % d'ici à 2050 - il était urgent de repousser de deux ans l'âge légal de départ qui va passer à 63 ans, et à 67 ans pour la retraite à taux plein, avec la réforme adoptée en 2007. Le recours à l'épargne retraites a été massif puisque 13 millions de personnes y ont souscrit, mais avec des résultats tangents à cause des crises boursières.

En Grande-Bretagne, la démographie est légèrement en progression et la part des pensions publiques a été fortement réduite ces deux dernières décennies, laissant la place à l'épargne retraites par capitalisation, mais non accessible à tous.

En conséquence, beaucoup n'épargnent pas suffisamment ou même pas du tout. Et les mesures à venir sont drastiques puisqu'il est prévu de faire passer de 65 à 68 ans de 2012 à 2046 l'âge de départ en retraite à taux plein.


Autres sujets