Le contrat Madelin

Les contrats Madelin à points et les contrats Madelin multisupports.


Les salariés des entreprises ont leurs plans d'épargne retraites complémentaire tels que les PERCO, plans d'épargne collectifs ou les PEE, plans d'épargne entreprise, avec leur spécificité telle que l'approvisionnement par l'intéressement et/ou la participation du salarié et l'abondement de l'entreprise.

Qu'en est-il des travailleurs indépendants tels que les artisans, les commerçants et les professions libérales ? Ils n'ont pas été oubliés (ils ne se seraient pas fait oublier).

Il existe un contrat qui leur permet de se constituer une épargne complémentaire pour leur retraite, le contrat Madelin, qui est bâti sur le même modèle que le plan d'épargne retraites populaire, le PERP.

On devrait plutôt parler des contrats Madelin. Il y en a deux, les contrats Madelin à points et les contrats Madelin multisupports.

Dans les contrats à points, le contractant achète des points, par des versements, et ces points sont convertis en Euros qui lui sont crédités en fin de contrat.

Les contrats multisupports correspondent à des fonds de placements en actions, obligations ou en Euros.

Dans les deux cas, le capital ne sera versé qu'au moment du départ à la retraite, sauf en cas de cessation d'activité suite à une liquidation judiciaire ou en cas d'invalidité interdisant toute activité.

Les cotisations à ces contrats bénéficient d'une mesure de déductibilité fiscale.



Autres sujets