Epargne retraite,

Il existe deux grands principes de financement des retraites, la capitalisation ou la répartition.


Il existe deux grands principes de financement des retraites, la capitalisation ou la répartition :

- La capitalisation : Dans un cadre collectif, un assuré épargne pour sa retraite de manière individuelle. Il verse régulièrement des cotisations pendant ses années travaillées. Ces cotisations lui seront reversées, au moment de sa retraite, soit en rentes, soit en capital.

- La répartition : C'est le mécanisme de financement des retraites choisi par la France. La génération active paie des cotisations, et ainsi finance les retraites de la génération précédente. De même, les retraites de la génération active seront payées par la génération future. La solidarité entre les générations est au coeur de ce mécanisme.

Ces deux mécanismes ont chacun leurs avantages et leurs inconvénients.

Avec le système par répartition, les avantages sont de deux natures :

- Sur le plan moral, avec l'établissement d'une solidarité entre les générations ainsi qu'entre les personnes (chômeurs...)

- Sur le plan économique, comme les retraites sont payées par les cotisations des actifs, les risques liés à l'économie (crise...) sont lissés

L'inconvénient de ce système est le vieillissement de la population. En effet, ce principe est basé sur un équilibre entre les actifs et les retraités. Avec le vieillissement de la population, il y aura plus de retraités dans les années à venir. Un actif, aujourd'hui, risque de payer plus de cotisations, que le montant de sa retraite de demain. Le seul moyen de palier à ce problème est d'augmenter les cotisations des générations futures.

Avec le système par capitalisation, le rendement des retraites dépend de la situation économique, car les cotisations sont placées en actions ou obligations. Si l'économie est bonne, le rendement suivra. En revanche, en cas de crise, le placement peut s'effondrer et le montant de la pension de retraite considérablement s'abaisser.

Pour beaucoup, ces deux systèmes sont complémentaires. C'est pourquoi de plus en plus de produits d'épargne retraite complémentaire sont mis en place, soit de manière individuel, avec le PERP, soit de manière collective, avec le PERCO.