Historique de la retraite en France,

Historique de la retraite en France, des années 1980 à nos jours


En 1993, la loi du 22 juillet met en place la réforme du régime général et des régimes des salariés agricoles, des industriels, des commerçants et des artisans. La durée de cotisation passe de 37,5 à 40 ans. Le salaire moyen de référence (pour calculer la retraite) passe des 10 meilleures années au 25 meilleures années. Le dernier point de la réforme concerne la revalorisation des retraites, faites désormais sur l'indice des prix. Un fonds de solidarité vieillesse est aussi créé.

En 1999, la loi de financement de la sécurité sociale crée le fonds de réserve pour les retraites qui provisionnent des fonds pour payer les retraites futures de la génération du baby boom. Il doit, à partir de 2020, aider à financer ces retraites, car les régimes seront déficitaires. La somme que le fonds s'est fixée d'atteindre d'ici à 2020 est de 150 milliards d'euros.

En 2000, le décret du 10 mai met en place le conseil d'orientation des retraites, dont le rôle est de diagnostiquer et de faire des propositions sur l'état des retraites.

La loi du 21 août 2003 réforme l'ensemble des régimes, sauf les régimes spéciaux :

- Les fonctionnaires devront cotiser en 2008, 40 annuités pour arriver à égalité avec les personnes du privé

- A partir de 2009, les fonctionnaires et les salariés du privé devront cotiser un trimestre supplémentaire jusqu'en 1012 pour atteindre 41 annuités

- Un système de surcote et décote est mis en place

- Deux nouvelles épargnes retraite sont créées : le PERP (plan d'épargne retraite populaire) et le PERCO (plan d'épargne retraite collectif)

En 2008, les mesures de la loi de 2003 sont appliquées, comme l'augmentation de la cotisation des fonctionnaires et salariés du privé, pour arriver à 41 annuités de cotisation en 2012. La réforme de certains régimes spéciaux et de l'Ircantec est faite. La surcote passe à 5% par année travaillée supplémentaire.