Le PERCO, plan d épargne retraite collectif

Le perco est une des solutions pour votre retraite complémentaire. Il se fait via votre entreprise, et de manière collective. Il devient indispensable de se constituer une retraite complémentaire, alors pensez à la solution perco.


Qu'est-ce que le perco?

Le perco est un plan d'epargne retraite collectif. Il permet au salarié de se constituer une épargne, à laquelle il aura accès au moment de sa retraite, soit sous forme de rente viagère, soit, si le perco le prévoit, sous forme de capital.
Le perco est apparu suite à la loi Fillon sur la réforme des retraites. Il remplace depuis août 2006 le PEESV, plan partenarial d'entreprise volontaire.
Le perco est différent du PEE, plan d'épargne entreprise, en ce sens qu'il n'est que pour la retraite, mais il ne peut y avoir de perco dans une entreprise sans l'existence d'un PEE.
Le perco s'adresse à tous les salariés, chefs d'entreprise et dirigeants.


Les versements sur le perco

Le salarié a le choix entre différents versements sur son perco :
- Sa participation
- Son intéressement
- Des versements volontaires (plafonnés à 25% de sa rémunération brute annuelle)


Le fonctionnement du perco

Avec le perco, à la retraite, le salarié reçoit ses versements soit sous forme de rente viagère ou si cela est prévu dans le perco, sous forme de capital, en un ou plusieurs versements.
Le capital n'est disponible qu'à la retraite.

Mais il existe des exceptions pour débloquer le capital de manière anticipée :
- Etre en surendettement
- Décès du bénéficiaire ou de son conjoint (partenaire de PACS aussi)
- En cas d'invalidité du bénéficiaire, de ses enfants ou de son conjoint (partenaire de PACS aussi), si le taux d'incapacité est d'au moins de 80% et que la personne invalide n'est pas de travail
- Achat de la résidence principale ou rénovation de la résidence principale suite à une catastrophe naturelle
- Fin des droits de l'assurance chômage du bénéficiaire


La fiscalité du perco

Pour l'entreprise :

Le versement effectué par l'entreprise sur le perco du salarié est soumis à la CSG CRDS, cotisation sociale généralisée au taux de 8% sur 97% du montant.
La part des versements comprise entre 2300 euros et 4600 euros est soumise à une taxe patronale de 8,2%.
L'abonnement est déductible du bénéfice imposable de l'entreprise.

Pour le salarié :

Les versements faits par le salarié ne sont ni soumis à l'impôt sur le revenu, ni déductibles des impôts, mais sont soumis à la CSG CRDS.
A la sortie, la rente viagère ou le capital, n'est pas soumis à l'impôt sur le revenu.


PUBLICITE:
--

Si vous devez faire opposition a votre carte en cas de perte ou de vol, ayez le bon reflexe en téléphonant vite au bon numéro que vous trouverez sur Opposition carte bleue.


Autres sujets