Le Prefon


Par Frank Chabrol - le 28.12.2010 à 14:25

La retraite complémentaire des fonctionnaires donne du souci à la Caisse Nationale de Prévoyance, au groupe Axa, à Groupama et à Allianz.

En effet, le Trésor et l'Autorité de Contrôle Prudentiel, constatant que le taux de couverture comptable du régime par capitalisation Préfon est tombé au-dessous de 100 % (traduction : le montant des actifs est inférieur au montant nécessaire pour verser toutes les rentes jusqu'à terme, pour cause du contexte actuel de taux bas), oblige les assureurs à respecter la règle relative au provisionnement des régimes de retraites en points.

Cette règle leur impose de verser au régime complémentaire quelques centaines de millions d'Euros, alors que le taux de couverture économique est supérieur de 5 points aux 100 % requis (les plus-values potentielles s'élèvent à un chiffre compris entre 500 millions et 600 millions d'Euros).

Mais ce n'est en fait que la photographie de l'instant présent. Si les taux restent bas, les rentes à venir vont coûter plus cher. D'où la décision drastique du Trésor.


Autres sujets