En France, il existe plusieurs alternatives pour mettre à profit son épargne dont la valeur mobilière de placement. Investir son épargne dans les valeurs mobilières présente un certain nombre d’avantages.

C’est un moyen peu risqué et très rentable de générer de l’argent pour se constituer une épargne retraite. Vous pourrez donc l’utiliser comme méthode pour préparer une retraite paisible à l’abri du besoin. Mais avant, il faudrait savoir comment y parvenir.

Qu’est-ce qu’une valeur mobilière de placement ?

Une valeur mobilière est un titre financier qui accorde à son détenteur un certain droit. Elle a nécessairement un émetteur. Ce dernier peut être une entreprise privée, une organisation ou un état. On distingue plusieurs types de valeurs mobilières, entre autres des actions, des obligations, des bons de souscription, des stock-options.

L’investisseur qui acquiert une valeur mobilière et qui en devient le détenteur obtient le droit qui peut être de divers ordres. Ces droits dits droits standardisés sont entre autres les dividendes, les coupons.

Pour investir votre épargne dans les valeurs mobilières, vous avez deux possibilités. La première est de procéder à votre investissement en groupe avec d’autres personnes et cela par l’intermédiaire d’une structure spécialisée dans ces opérations. La deuxième possibilité est l’investissement en solo.

Différentes catégories de valeurs mobilières

Envie de vous faire des plus values avec votre épargne en investissant dans les valeurs mobilières ? L’idée est plutôt bien pensée au regard du potentiel que les valeurs mobilières offrent. Mais avant de vous y mettre, il serait plus judicieux d’en savoir un peu plus sur les différentes valeurs mobilières qui existent. Voici une présentation de quelques-unes d’elles.

Actions

Les actions relèvent de la catégorie des titres de propriété. Elles sont émises par des entreprises de capitaux et constituent une partie de leur capital. Pour acquérir une action, il vous faut naturellement débourser un certain montant. Ce montant n’est pas fixé de façon anodine, il dépend des facteurs comme l’offre et la demande sur le marché. Comme toute valeur mobilière, l’acquisition d’une action octroie à l’investisseur quelques droits au sein de la société dont il détend l’action. Il s’agit du droit aux dividendes, du droit au vote et du droit d’accès à des informations concernant la société.

Grâce au droit au vote, l’investisseur qui détient l’action peut exprimer sa voix pendant les votes de l’assemblée générale de l’entreprise. Le droit aux dividendes quant à lui donne à l’investisseur la possibilité de toucher aux bénéfices de l’entreprise selon le nombre d’actions qu’il détient. L’impot sur le revenu est appliqué aux dividendes. En ce qui concerne le dernier droit énuméré, il permet au détenteur de l’action d’accéder à des informations telles que les comptes annuels, les évènements importants de l’entreprise.

Obligations

Les obligations sont classées dans la catégorie des titres de créance. Autrement, l’épargnant qui acquiert des obligations d’une entreprise devient un prêteur de celle-ci. Les obligations sont souvent émises sous forme de contrat avec une durée bien déterminée. À l’issue de cette durée, l’émetteur de l’obligation devra s’acquitter de sa dette envers l’investisseur.

En France, l’État, les sociétés privées et les établissements publics sont ceux qui ont la capacité d’émettre des obligations. En ce qui concerne la valeur d’une obligation, elle dépend de certains facteurs. D’un autre côté, la rémunération dont bénéficie l’investisseur dépend du contrat. Celle-ci peut avoir une valeur fixe ou variable.

OPCVM

On entend par OPCVM, un organisme de placement collectif en valeurs mobilières. Il s’agit d’un portefeuille qui se trouve sous la gestion d’un groupe d’investisseurs. Ce portefeuille est composé de plusieurs actifs financiers. Chaque investisseur du groupe a le devoir d’investir un montant dans l’organisme et qui sera utilisé pour les investissements de l’organisme.

Le montant que l’investisseur met à la disposition de l’organisme devient la part qu’il détient au sein de la structure. Les SICAV et les FCP sont les deux types d’OPCVM que vous trouverez en France.

  • SICAV

Ce sont les Sociétés d’investissement à Capital Variable. Dans le cas de ces sociétés, la gestion revient à un Conseil d’Administration et les fonds que mettent à disposition les épargnants peuvent à tout moment connaître des modifications.

  • FCP

Ce sont les fonds communs de placement. Le principe de fonctionnement de ces fonds rejoint celui des Sociétés à Responsabilité Limitée. Autrement, l’investisseur détient une part qui équivaut au montant qu’il a investi et sa responsabilité est engagée à la hauteur de son capital.

Les Certificats d’Investissement

Il s’agit ici des types d’actions qui ne donnent pas aux porteurs le droit au vote. Les certificats d’investissement sont habituellement émis lorsque la société exprime un besoin de fonds propres supplémentaires afin d’augmenter son capital social. Ils doivent cependant suivre une règle primordiale. En effet, la valeur des certificats d’investissement ne doit pas aller au-delà du quart du capital de l’entreprise.

Les Bons de Souscription

Les bons de souscription sont des titres valables sur une période bien déterminée. Ils permettent à l’investisseur d’acquérir des actions dont la valeur et la période de validité sont connues d’avance. Au-delà de la période de validité, ces bons n’ont plus aucune valeur.

Les warrants

Ce sont des mandats qui donnent la possibilité à l’investisseur d’acheter ou de vendre des actifs comme les actions, les indices ou les devises. Ces mandats ont une échéance. Soulignons ici que seules les banques peuvent émettre et gérer des warrants.

Les options

Les options sont des mandats émis par une Bourse. Ils donnent à l’investisseur la possibilité d’acheter ou de vendre des actifs sous-jacents. Les warrants comme les options offrent d’excellentes potentialités de gain, mais ils sont aussi à haut risque.

Les stock-options

Les stock-options sont des formes d’options. Ici, les actifs sous-jacents concernent une entreprise donnée et les stock-options sont destinées à des employés de cette entreprise. Ceux-ci pourront acquérir l’action de l’entreprise à un coût moins que celui de la bourse.

Les CFD – Contrats de différence

Il s’agit des contrats qui lient un client et un courtier. Grâce aux CFD, les investisseurs peuvent procéder à des spéculations sur des indices boursiers, des actions ou des matières premières à moindre coût.

Les futures

En langue française, on parle de contrat à terme. Ils constituent des engagements de livraison d’un actif sous-jacent. Ils sont régis par des conditions et des échéances définies en avance.

Différence entre les valeurs mobilières de placement et de participation

Il existe une différence majeure entre les valeurs mobilières de placement et celles de participation. En effet, si les titres de placement sont acquis dans l’objectif de faire un gain à court terme, les titres de participation sont par contre acquis de façon durable. Ils sont généralement acquis pour exercer un contrôle ou une influence sur une société.